Science & Tech

la nouvelle zone de libre échange Asie-Pacifique entre en vigueur

Publié le :

C’est un nouveau poids lourd de l’économie mondiale qui voit le jour. Le Partenariat régional économique global (pour Regional Comprehensive Economic Partnership, RCEP) est entré en vigueur ce 1er janvier 2022. Il devrait donner naissance à la plus vaste zone de libre-échange du monde.

Ce nouvel ensemble qui comprend la Chine, le Japon, l’Australie et la Corée du Sud et les dix pays de l’Asean, représente déjà à lui seul le tiers du produit intérieur brut (PIB) de la planète et le tiers de la population mondiale.

Selon la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), ce RCEP sera le « nouveau centre de gravité » du commerce mondial lorsqu’il fonctionnera à pleine puissance. Par sa taille, ce sera le « plus grand bloc économique au monde ».

Les droits de douane seront supprimés sur 90 % des marchandises échangées entre les pays signataires pendant les vingt prochaines années. L’accord prévoit également des règles communes en matière de commerce de biens et services, de propriété intellectuelle, de commerce électronique et de concurrence. Par contre le texte ne comporte aucune règle contraignante ni aucune clause sur l’environnement, le marché du travail, la propriété intellectuelle ou encore les subventions publiques.

C’est en 2011 que les négociations pour porter cette alliance sur les fonts baptismaux ont débuté. Le traité a été signé en novembre 2020 lors du sommet virtuel de l’Asean par ses premiers partenaires et le 3 novembre 2021, l’Australie et la Nouvelle-Zélande l’ont ratifié. L’Inde, qui s’est déclaré intéressée, a néanmoins décidé de réserver sa signature de crainte de voir des produits chinois à bas prix envahir son marché. 


À lire aussi Pékin se renforce avec la signature d’un vaste accord de libre-échange

La Chine à la manoeuvre

La Chine a accéléré les négociations pour la conclusion de ce traité ces dernières années pour combler le vide laissé par l’abandon d’un projet concurrent, le traité de libre-échange transpacifique (le TPP), par les Etats-Unis en 2017 sous la présidence de Donald Trump. 

► À lire aussi : Partenariat de libre-échange RCEP: l’offensive de Pékin à l’ASEAN



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *