Science & Tech

le bilan des victimes du puissant typhon Rai monte à 75 morts

Publié le :

Au moins 75 personnes ont été tuées aux Philippines pendant le passage du typhon Rai, le plus puissant à frapper le pays en 2021, selon des bilans officiels publiés, dimanche 19 décembre. Les secours tentent de fournir eau et nourriture aux habitants des îles dévastées.

Le gouverneur de l’île touristique de Bohol (centre), Arthur Yap, a annoncé sur sa page Facebook que 49 personnes avaient péri et 10 étaient portées disparues dans sa province, selon les données communiquées par les maires. Cela porte à 75 morts le bilan total provisoire de la catastrophe. « Les communications sont encore coupées. Seuls 21 maires sur 48 sont entrés en contact avec nous », a-t-il précisé.

Le typhon, accompagné de vents ayant atteint 195 km/h, a traversé le centre et le sud des Philippines jeudi et vendredi, avant de s’éloigner samedi en mer de Chine méridionale. Sur son passage, les toits se sont envolés, des poteaux électriques ont été arrachés coupant les communications.

300 000 personnes ont fui face à la tempête

Des photos aériennes rendues publiques par l’armée ont montré des dégâts considérables dans les régions traversées, et quelque 300 000 personnes ont dû fuir leurs domiciles.

Des milliers de militaires, de policiers, de garde-côtes et de pompiers ont été déployés dans les zones les plus touchées pour participer aux opérations de recherche et de secours. De lourds engins sont aussi envoyés sur place pour dégager les routes barrées par des arbres et des poteaux électriques.

Un navire de la marine philippine acheminant des aides d’urgence doit se rendre à Bohol lundi 20 décembre, a précisé M. Yap après avoir déclaré l’état de calamité sur l’île. Un survol des zones affectées a montré « très clairement que nos concitoyens ont grandement souffert en matière d’habitations détruites et de pertes agricoles », a-t-il déploré. Des milliers de litres d’eau ont été livrés après que des coupures de courant dans toute l’île ont perturbé les stations de remplissage d’eau, a ajouté M. Yap.

Des habitants ont trouvé refuge dans un centre culturel transformé en centre d'évacuation après le passage du super typhon Rai à Isabela sur l'île de Negros le 17 décembre 2021.
Des habitants ont trouvé refuge dans un centre culturel transformé en centre d’évacuation après le passage du super typhon Rai à Isabela sur l’île de Negros le 17 décembre 2021. © Francis Pabiania/AFP

Des dommages aussi importants qu’avec le super-typhon Haiyan

Les îles de Siargao, Dinagat et Mindanao ont aussi subi des destructions importantes. Des images aériennes diffusées par l’armée montrent des dégâts sévères dans la ville de General Luna sur l’île de Siargao avec des toits arrachés et des débris jonchant le sol. Surfers et vacanciers y avaient afflué pour les fêtes de fin d’année.

Sur l’île de Dinagat, les dommages sont « équivalents si ce n’est pires » à ceux causés par le super-typhon Haiyan de 2013, selon la gouverneure de la province, Arlene Bag-ao. Haiyan, appelé Yolanda aux Philippines, a été le cyclone le plus meurtrier du pays, faisant 7 300 morts.

Dans la ville de Surigao, à l’extrémité nord de l’île de Mindanao, des éclats de verre provenant de fenêtres brisées, des tôles ondulées de toiture, des lignes électriques et d’autres débris étaient éparpillés dans les rues.


Direction le Vietnam

Rai a atteint samedi la mer de Chine méridionale et se dirigeait vers le Vietnam. Rai est un typhon particulièrement tardif dans la saison. La plupart des cyclones tropicaux dans l’océan Pacifique se forment entre juillet et octobre.

Les scientifiques préviennent depuis longtemps que les typhons deviennent de plus en plus puissants, se renforçant à mesure que le réchauffement climatique provoqué par l’homme s’accélère.

(avec AFP)



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *