Science & Tech

les figures anti-vaccins se réunissent à Marseille pour un colloque controversé

Publié le :

Polémique autour d’un colloque sur le Covid-19 qui doit se tenir ce mercredi 30 et ce jeudi 31 mars. Il réunit notamment des figures anti-vaccins et doit avoir lieu à l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille dirigé par le Pr. Didier Raoult. Des organismes fondateurs de l’institut demandaient la délocalisation de cette réunion.

Leur demande aura été vaine. Le colloque aura bel et bien lieu au sein de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée An infection (IHU MI), piloté par Didier Raoult, en dépit de l’appel émanant de membres fondateurs de cet institut – on trouve parmi eux l’université d’Aix Marseille et l’Institut de recherche pour le développement, auxquels s’est joint l’Inserm.

L’Institut nationwide de la santé et de la recherche médicale déclare dans un communiqué : « Les membres fondateurs n’ont pas été concertés et ne sont en rien associés à cette réunion. Ils demandent donc à la path de l’IHU qu’elle renonce à la tenue de cette rencontre au sein de son établissement. »

La conférence s’intitule « Covid-19 premier bilan des connaissances et des controverses scientifiques ». La parole sera donnée à des intervenants dont les prises de place ont été récusées par la communauté scientifique, l’Américain Robert Malone par exemple, determine des anti-vaccins ; un autre promeut l’ivermectine, une molécule déconseillée pour traiter le Covid-19 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 

► À lire aussi Covid-19: ils ont privilégié leurs convictions au risque de s’éloigner de leurs proches

Didier Raoult, dont les positions sur l’épidémie sont à rebours du consensus scientifique, a indiqué sur Twitter abriter le congrès « par souci de liberté d’expression, sans le censurer, ni le cautionner. » Le directeur de l’IHU MI, qui devrait quitter ses fonctions à l’automne 2022, va inaugurer le colloque avec un discours.

Une décision que d’autres perçoivent comme une énième sortie de route, une énième provocation, qui sera abritée, de fait, dans un institut financé en grande partie par des fonds publics.

► À lire aussi : Vaccination contre le Covid-19 : les dérives du professeur Raoult

Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.