Science & Tech

L’Inde saisit 725 millions de dollars sur les comptes du chinois Xiaomi

Publié le :

L’Inde soupçonne le géant chinois des smartphones Xiaomi d’avoir transféré illégalement de l’argent vers la Chine et saisit ainsi 725 millions de dollars sur les comptes de l’entreprise chinoise. Le tout dans un contexte de tensions économiques entre les deux pays.

La filiale indienne du géant des smartphones Xiaomi aurait enfreint les lois sur les adjustments et versé en royalties 725 millions de dollars à trois entités basées à l’étranger. Pour les autorités financières indiennes, qui avaient ouvert une enquête en février dernier, c’est la maison mère chinoise qui aurait orchestré ces échanges illégaux.

Des accusations vigoureusement démenties par le fabricant de smartphones, installé dans le pays depuis 2014. À la télévision de New Delhi, il a déclaré s’être conformé aux lois locales et avoir effectué des paiements légitimes. Avant d’ajouter que le malentendu serait vite clarifié avec les autorités.

Des relations aux plus bas entre les deux pays

Mais rien n’est moins sûr, automobile même si la Chine est un des premiers partenaires commerciaux de l’Inde, en témoignent les 125 milliards de dollars d’échanges bilatéraux l’année dernière, les relations entre les deux pays sont au plus bas depuis deux ans. Notamment avec les tensions à la frontière himalayenne.

Cette saisie de plusieurs centaines de millions de dollars fait suite à une perquisition des bureaux indiens de Xiaomi en décembre dernier. Perquisitions auxquelles n’ont pas non plus échappé les autres fabricants de téléphones chinois, dont le géant Huawei.

Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.